Invitation au voyage

Invitation au voyage

Escapade à Tanger au Maroc

place grand souk tanger.jpg

Depuis 1999, Tanger connaît un sort plus favorable. Le nouveau roi, Mohammed VI, a en effet lancé un projet de développement touristique de grande ampleur dans le nord du Maroc, avec à sa tête l’homme responsable de l’essor de Marrakech. Les installations portuaires destinées aux porte-containers ont été transférées dans une nouvelle zone franche, plus bas sur la côte, libérant la place pour accueillir des yachts et des bateaux de croisière. Les vieux hôtels comme le Rif et le Grand Hôtel Villa de France (en cours de rénovation) revivent. Comme les riads de Marrakech, les premiers riads ont été achetés. Le fameux Grand Socco, entrée de la médina, a été restauré et de nouvelles promenades longent désormais la plage. Les riches expatriés reviennent peu à peu, du moins pour les vacances, et la ville bénéficie de l’investissement étranger en provenance d’Europe et du golfe Persique.

 

Pourtant, derrière ce nouveau visage, de graves problèmes demeurent : la corruption affecte toutes les transactions ; la population a quadruplé ces vingt-cinq dernières années pour atteindre le million d’habitants, d’où la pression exercée sur des ressources limi­tées ; la construction effrénée menace le patrimoine historique et l’environnement ; le progrès social est bloqué par le manque de démocratie ; l’investissement culturel reste quantité négligeable. Motivée par une ambition croissante, Tanger a postulé pour être le site de l’Exposition internationale de 2012, mais elle n’a pas été retenue. Quoi qu’il en soit, la ville a le vent en poupe et ne s’était plus révélée aussi propice aux voyageurs depuis des décennies.

 

À l’instar de nombreuses villes marocaines, Tanger est formée d’une vieille ville ou médina, véritable lacis de ruelles, et d’une ville nouvelle moderne. La première abrite dans sa partie ouest la casbah, forteresse du sultan, et au centre la modeste place historique du Petit Socco (également surnommée Socco Chico et baptisée officiellement place Souq ad-Dakhil). Sans oublier, bien sûr, des souks.

 

Beaucoup plus impressionnant, le Grand Socco (officiellement place du 9 Avril 1947), vaste rond-point doté d’une fontaine en son milieu, constitue la jonction entre les deux secteurs de la ville et l’entrée emblématique de la médina.

 

La médina et la ville nouvelle flanquent le front de mer qui borde la baie de Tanger. Le cœur de la seconde s’étend quelques pâtés de maisons à l’ouest, dans une zone englobant la place de France (siège du consulat de France), le boulevard Pasteur et l’extrémité nord de l’avenue Mohammed V. Il regroupe la poste principale, les banques et nombre de restaurants, bars et hôtels. La gare routière et la station des grands taxis se situent à 1,5 km plus au sud.



13/04/2019
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres